Première rencontre avec une femme russe: pas touche !

Lors de mes premières rencontres avec des femmes russes à Minsk, j’ai été confronté au syndrome que je qualifierais « de la main dans le vide »

Situation classique, un ami vous invite chez lui ou dans un restaurant et vous faites connaissance avec sa femme. Vous serrez la main à l’homme comme d’habitude et bien sûr vous voulez serrez la main à sa compagne, vous tendez la main et…. rien ne se passe, votre main reste dans le vide. Bon et bien voilà vous venez d’apprendre votre première leçon de culture russe : quand on ne connaît pas la femme, on ne la touche pas. L’homme va vous serrer la main dès la première entrevue, la femme jamais. Il n’est pas rare qu’elle se situe un peu en retrait de son mari façon de vous montrer qu’elle n‘est pas accessible. Alors de là à lui faire la bise, le chemin sera long. Même dans les rapports professionnels entre personnes qui se connaissent serrer la main à votre collègue féminine est très rare et la bise jamais.


N’oubliez pas, vous n’êtes plus en France et ici les coutumes divergent

Dans un précédent article sur le sourire chez les russes j’expliquais que ce n’est pas parce qu’elles ne sourient pas lors de la première rencontre amoureuse que les femmes russes sont tristes. Eh bien là aussi, lorsque vous vous faites tout beau pour aller à votre premier rendez-vous amoureux, évitez de toucher une femme russe, elle ne comprendrait pas. Et les femmes russes de Minsk sont comme toutes celles de l’est, il faut un certain temps pour qu’elles s’habituent à vous, que vous fassiez partie de son cercle intime et qu’elles se libèrent progressivement.

Si vous envisagez une relation durable avec une femme de l’est il vous faudra un peu de patience pour tout comprendre, mais vous verrez votre amour russe vous le rendra bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *