Pourquoi beaucoup de femmes russes veulent-elles partir ?

pourquoi tant de femmes seules russes

Si ces femmes russes veulent partir, ne croyez pas que c’est parce que Minsk est le tiers monde. Qu’il n’y a que des malheureuses qui attendent le premier venu pour les sortir de la misère.

Même si le niveau de vie est inférieur au nôtre, il n’est pas non plus catastrophique. Pour ceux qui découvrent Minsk le choc est grand entre ce qu’ils pensaient voir et ce qu’ils découvrent. 

Vous vous posez certainement beaucoup de questions sur leurs motivations, c’était mon cas quand je suis arrivé. 

Le fait de les côtoyer tous les jours dans ma vie professionnelle et privée m’a apporté des réponses. 

Préambule

Beaucoup de femmes russesviennent s’inscrire dans notre agence matrimoniale russe. 

J’en rencontre de nouvelles chaque jour

Pour certaines, je comprends. Leur vie est difficile ici. Et comme toute femme de par le monde elles espèrent une vie meilleure avec un homme à leur côté.

Pour d’autres c’est un peu plus difficile à apprécier. Elles ont une vie correcte à Minsk. Gagnent raisonnablement leur vie. Certaines ont même leur business et se débrouillent. 

Pour exemple le dernier adhérent que j’ai accueilli a rencontré deux femmes de profil tout à fait différents.

Premier profil

Femme de la cinquantaine, possède plusieurs agences immobilières. Mène son business avec succès et n’attend personne pour subvenir à ses besoins. 

Mais voilà, à son âge, seule depuis longtemps, elle sait très bien que plus personne ici ne voudra refaire sa vie avec elle. 

C’est pourquoi elle a pris la décision de se tourner vers un homme de l’ouest.

Deuxième profil

Plus jeune, seule avec deux enfants est obligée d’assumer 2 travails pour y arriver. Elle préfère partir, refaire sa vie ailleurs s’appuyer sur un compagnon et travailler normalement pour aider aux besoins du ménage et pourvoir à l’éducation des enfants.

Finalement il est parti avec une autre femme rencontrée dans l’agence….mais c’est une autre histoire ! Que je vous raconterai plus tard ))

En résumé, voici les principales raisons qui les poussent ces femmes slaves à quitter leur pays

  1-La culture russe qui fait qu’elles ne trouvent plus sur place

  2-Les hommes de l’ouest plus prévoyants

 3-Famille importante

Culture russe

Les codes sociaux de ce pays sont différents des nôtres. Cette société est encore traditionnelle. Une femme russe qui reste seule autour de la trentaine ce n’est pas normal. Qu’elle soit déjà divorcée ou pas encore en couple, elle ne rentre plus dans le schéma traditionnel. Car ici les familles se forment tôt avec des mariages précoces et des enfants de bonheur.

Le saviez-vous ?

Certains médecins, très près de la retraite il est vrai, véhiculent encore un principe issu de la période soviétique. La femme qui accouche après 25 ans a de fortes chance de mettre au monde un enfant anormal. On comprend alors la pression des pressions et le stress de la jeune femme.

Mariage précoce, divorce précoce.

Mariage précoce sans trop savoir ce qu’est la vie et très souvent divorce précoce. Le Bélarus est le pays où le taux de divorce est le plus élevé d’Europe. Beaucoup de femme se retrouvent alors seule avec ou sans enfants. 

Le problème alors va se poser à elle quand elle va chercher à fonder une famille ou à refaire une famille.

Elle va être confrontée à des hommes mariés ou plus fréquemment des hommes libres mais qui ne veulent pas prendre la responsabilité d’une famille. Et bien sûr plus de femmes que d’hommes. Concurrence très forte.

Elles se trouve alors dans une impasse sentimentale. D’où sa volonté de partir pour trouver l’âme sœur. 

Ne trouvent pas sur place

En effet elles ne trouveront plus sur place le compagnon qui lui apportera le bonheur.

Finalement elles se trouvent dans la même position que vous.

Posez-vous la question: pourquoi venez-vous aussi dans une agence matrimoniale russe ? Parce que vous n’avez pas trouvé dans votre pays celle qui fera votre bonheur pour le restant de vos jours.

Elles arrivent donc dans l’agence en étant prêtes à partir. Leur réflexion est déjà bien avancée

.Elles connaissent toutes les conséquences de cette décision

C’est pour la plupart plus une raison sentimentale qu’une raison économique. 

Hommes de l’ouest plus prévoyants

Les hommes russes ne sont ni meilleurs ni pires que nous. Ils sont simplement différents.

Mais sur un point, toutes ces jeunes femmes russes sont d’accord : ils vivent au jour le jour. Pour eux demain c’est déjà un futur lointain et incertain. Il est alors difficile de prévoir un futur stable pour la famille.

Nous avons une mentalité plutôt de prévoyance. Nous voyons loin dans l’avenir. Avec nous elles se projettent loin. Nous leur offrons une stabilité qu’elles ne trouvent pas chez les hommes russes.

Une anecdote révélatrice !

A Minsk, il y a beaucoup de casinos. La meilleure clientèle n’est pas l’homme européen même s’il arrive avec beaucoup d’argent en poche. Mais la clientèle russe (même moins fortunée).  Le Russe va tout dépenser en une soirée, l’Européen soit lui va en garder un peu pour les autres jours, sera plus prévoyant. Donc au final laissera moins d’argent en une soirée que le Russe.      

Famille importante

La famille reste un point central de leur vie. Elles ne s’imaginent pas rester toutes seules le restant de leur vie. Elles ont été éduquées dans le sens de la famille. Ici tout est prétexte à se réunir pour se retrouver et faire la fête. 

Quelques motifs encore

Pour celles qui ont des enfants, elles considèrent que le système universitaire français est meilleur et veulent leur donner plus de chances.

Certaines ont des proches, sœurs ou amies qui sont parti refaire leur vie à l’étranger et qui vivent une vie épanouie

Pour toutes ces raisons que nous venons de voir

 

Elles sont prêtes à faire des concessions, et c’est votre chance !

Pour quitter le pays ces femmes russe sont d’accord à faire des concessions qu’elles ne feraient pas en temps normal.

En premier lieu accepter une différence d’âge un peu plus importante. 

Quand je regarde les couples dans les rue de Minsk entre femme et hommes bélarusses, c’est comme en France entre 1 et 5 de différence pas plus.

Avec nous elles peuvent aller jusqu’à dix voir éventuellement 15 mais pas au-delà

Mes statistiques personnelles montrent une moyenne de 9 ans. 

Apprendre la langue fait des efforts qu’elles devront faire ainsi que l’intégration dans une société qui n’est pas la leur 

A vous de bien les accueillir !

Si vous aussi vous faites des efforts pour l’aider à s’intégrer alors vous verrez tout le bonheur que peut vous apporter une femme russe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *