Pourquoi beaucoup de femmes russes seules à Minsk ?

Tout visiteur qui arrive à Minsk est surpris par le nombre de femmes qu’il voit dans la rue.

Moi-même la première fois où je me suis promené dans les rue de la capitale du Bélarus la tête me tournait. Il n’y avait que des femmes partout dans Minsk.

Dans les cafés, les magasins, partout où mon regard se tournait une majorité de femme allaient et venaient.

Pour tout homme c’est une sensation très agréable, ces femmes russes seules contribuent au charme de Minsk, c’est indéniable.

Et tout de suite des questions viennent à l’esprit : Est-ce une impression ou bien la vérité ?

Ces femmes russes sont-elles seules vraiment ?

A votre avis ?

J’ai mis du temps à comprendre et faire la part des choses.

Maintenant je peux vous expliquer.

 

3 raisons principales qui font qu’il y a beaucoup de femmes russes seules à Minsk

        1- Plus de femmes que d’hommes. La pyramide des âges ne se trompe pas

        2- Taux de divorce élevé. La pression sociale n’a pas que du bon

        3- Une Femme après 30 ans une femme russe n’intéresse plus les hommes de son pays. Bon pour nous !

 

1: Plus de femmes que d’hommes

Ce n’est pas une légende, il y a en effet plus de femmes que d’hommes.

Mes amis affirmaient que les femmes seules à Minsk étaient une évidence.

Ah oui ? Vérifions !

Mon passé de pharmacien qui aime bien s’appuyer sur des faits et non des impressions a pris le dessus. Je suis parti à la recherche d’informations non discutables !

Bien sûr, la pyramide des âges. Elle est formelle : dans la tranche d’âge 25-54 les femmes sont plus nombreuses.

Personne ne peut expliquer pourquoi. La différence n’est pas énorme mais quand même significative.

Un point renforce encore cette impression visuelle de femmes russes seules:  les habitudes de vie.

Les hommes ont tendance à rester entre copains à boire un verre à la maison et regarder un match de hockey.

Les femmes, elles, sortent plus. Elles se retrouvent entre copines dans les cafés, les restaurants. Il n’est pas rare au de voir des tables de cinq ou six femmes seules.

Donc ce sentiment de forte présence féminine est permanent

J’ai demandé à une amie quel était son sentiment sur la question. Selon elle, le problème de ces femmes russes, pour la plupart célibataires, c’est la concurrence qui finit par s’établir entre elles. Trouver ou retrouver un compagnon n’est pas chose facile.

Ce qui entraine la deuxième raison : mariage et divorce précosse.

 

2:Taux de divorce très élevé

Gros problème au Bélarus, méconnu de beaucoup.

Le taux de divorce est le plus élevé d’Europe, les dernières statistiques indiquent un taux de 68%.

Il faut bien comprendre la tradition russe qui de génération en génération reproduit des schémas sociaux strictes.

Ici, la femme doit se marier jeune et avoir un enfant rapidement.

La femme russe célibataire subit dès son jeune âge la pression de ses proches. Parents, amis lui inculquent le devoir familial.

D’autre part, vu le déséquilibre femme homme comme on l’a vu précédemment. Ces jeunes femmes russes ont peur de rester célibataire et sont poussées à se marier rapidement.

Les couples alors se forment tôt et se marient très jeunes. La moyenne d’âge d’une jeune femme qui se marie est de 20 ans. Le mariage a lieu plus à cause de la pression familiale que par engagement personnel. C’est plus prétexte pour faire une grande fête. A cette occasion la jeune femme est la reine de la soirée.

Oui mais voilà, après ça le couple est confronté à la vraie vie. Beaucoup n’ont pas de logement, vivent chez les parents dans des petits appartements ce qui engendre souvent de conflits et après quelques années le couple se sépare. La femme reste seule avec l’enfant qui est venu. Elle est donc disponible autour de 25 ans et en recherche de nouvelle vie.

Mais elles savent que refonder une famille sera difficile. Comme va le voir.

 

3:  Après 30 ans une femme russe est « finie »

Un autre aspect de la tradition russe apparaît.

Une femme seule après 30 ans, pour les Russes, ce n’est pas normal. Elle est déjà « finie ».

Dans la société russe, les valeurs familiales ont encore une grande importance. Tout tourne autour du noyau parent enfant grands parents. C’est le centre de la vie quotidienne.

Aussi, quand une femme russe se retrouve seule, elle sort de ce schéma.

Les difficultés commencent.

Elle n’intéresse alors plus les hommes. Elle aura beaucoup de mal à trouver un mari russe.

Les hommes russes ont beaucoup de qualités mais aux yeux de ces femmes ils ont un gros défaut : leur manque de responsabilité vis à vis de la famille. Quand ils se retrouvent tout seuls, ils n’ont aucune envie, ou très rarement, de refonder une famille et d’en prendre la responsabilité.

Ils ne seront intéressés que par quelques aventures de temps en temps et rien de plus.

Il y a alors un décalage entre ce que recherchent ces femmes et ce que sont prêts à donner ces hommes.

J’entends cette histoire tous les jours, quand des femmes de l’agence raconte leur vie et pourquoi elles sont à l’agence. Quand la séparation est décidée, le mari s’en va et ne revoit en général plus ses enfants. Pour elles commence alors le parcours du combattant pour retrouver l’âme sœur.

En conclusion

Toutes les femmes seules ou entre copines que vous voyez dans sont-elles vraiment seules, célibataires. Toutes ne le sont pas, bien sûr, mais beaucoup.

C’est pourquoi certaines d’entre elles décident de se tourner vers les hommes de l’ouest, les Français entre autre. C’est notre chance.

Je vous expliquerai dans un autre article les qualités qu’elles trouvent, mais aussi les défauts qu’elles ne supportent pas chez nous.

Pourquoi elles sont prêtes à accepter une plus grande différence d’âge que dans un couple classique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *